Einstein disait qu’il y avait deux choses infinies : la bêtise humaine et l’univers. Et il précisait aussi vite avec ses yeux pétillants de malice et d’intelligence… “quoique pour l’univers je n’en sois pas si sûr” !!

La dernière idée est donc d’inciter les caisses de retraite à investir dans du Bitcoin afin d’augmenter leur taux de rendement moyen, caisses qui, avec les taux bas pour ne pas dire négatifs, éprouvent les plus grandes difficultés à verser les retraites prévues.

Ainsi, comme le montre cet article d’Institutional Investor, les “Bitcoins qui sont en grande partie non réglementés, très volatils, et difficiles à détenir, devraient tout de même être inclus dans les portefeuilles des investisseurs institutionnels, selon un rapport de recherche d’un consultant en fonds de couverture et d’un investisseur de fonds de pension…”

C’est vrai que posé comme ça, ce n’est tout de même pas très engageant.

En effet, “Jim Kyung-Soo Liew, professeur de finance à la Johns Hopkins’Carey Business School et Levar Hewlett, associé en gestion quantitative des risques au Maryland State Retirement and Pension System, expliquent pourquoi investir dans Bitcoin. Dans un article publié le mois dernier sur la base de données de recherche SSRN, les auteurs ont souligné les avantages uniques de la cryptocurrence en matière de diversification et le profil risque-rendement attrayant””

Bon, en gros, il faut que les fonds de pension de retraite achètent du Bitcoin uniquement parce que le Bitcoin ça rapporte beaucoup potentiellement, et les autres cryptomonnaies aussi, donc on en prend un peu et on met ça en portefeuille et cela améliore grandement le rendement global de votre fonds de retraite.

Ce n’est pas une belle idée ?

Eh bien c’est exactement la même approche que celle qui prévalait à l’époque des Subprimes, où tout le monde s’arrachait les bonnes créances immobilières moisies américaines pour “améliorer” les rendements qui déjà à l’époque étaient bien faibles !

Les impôts sont toujours trop hauts (pas faux) et les rendements toujours trop bas, et l’appât du gain toujours aussi aiguisé et régnant en maître sur le comportement des masses.

Charles SANNAT

Source Institutional Investor ici

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest