Reuters vient de se faire surprendre par une nouvelle contraction “surprise” que l’on n’attendait pas et que personne ne prévoyait, sauf moi qui suis muni d’une boule de cristal nommée “bon sens”.

“L’économie grecque s’est de nouveau contractée au quatrième trimestre, contre toute attente, montre la première estimation du produit intérieur brut (PIB) publiée mardi.
Le PIB a baissé de 0,6 % sur les trois derniers mois de l’année 2016 par rapport aux trois précédents, a annoncé l’Elstat, l’institut national de la statistique, après une croissance de 0,9 % sur juillet-septembre.

Sur un an, le PIB affiche une croissance de 0,3 % seulement au quatrième trimestre, un chiffre trois fois inférieur au consensus.
Ces chiffres décevants sont publiés sur fond de regain de tension entre la Grèce et ses créanciers internationaux sur les mesures d’austérité prévues par le plan d’aide de 2015.”

Ça alors… incroyable n’est-ce pas ? Alors que les mesures d’austérité sont de plus en plus fortes, la croissance ne revient toujours pas en Grèce.

Il y en a qui ont un sacré besoin de cours d’économie, à moins que des coups de pied au fondement soient plus appropriés !

Reprenons donc la base.

Si gens payer plus d’impôts et gagner moins de sous avec baisses de salaires, alors croissance globale du pays rarement super bonne… Logique non ?

Charles SANNAT

Source Reuters via Yahoo ici

Pin It on Pinterest