Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Non Charles vous racontez n’importe quoi, l’inflation n’est pas à 22% en zone euro!

Et bien vous savez, affirmation ne vaut pas argumentation.

Alors bien évidemment quand on annonce une inflation à 22% en zone euro il faut justifier dans un monde normal son affirmation. Je dis dans un monde normal parce que dans notre monde actuel certains peuvent affirmer les pires âneries sans que personne dans la presse et les média ne s’en émeuve!

Mais passons.

Vous vous souvenez de cette vidéo dans Ecorama (je la remets ci-dessous pour le plaisir). Nous étions il y a un an et j’expliquais qu’avoir une inflation entre 5 et 10% n’était pas farfelu, loin de là et que cela devenait une hypothèse de travail très très sérieuse. Je passe les ricanements.

Je vous propose aujourd’hui d’évoquer la piste d’une inflation à 22%.

Ce chiffre ne doit rien au hasard.

Dans cette édition vous avez un article consacré aux derniers propos du ministre allemand de l’économie (et du climat) qui indique qu’il va falloir déroger aux contrats et autre prix garantis et facturer plus cher aux consommateurs allemands leur énergie.

Gardez cela dans la tête pour le reste du raisonnement.

Convoquons RFI à la barre comme témoin.

Oui Radio France International. C’est du sérieux! Source RFI ici.

Union européenne: nouveau record d’inflation dans la zone euro

« Nouveau record d’inflation en Europe : le taux d’inflation dans les 19 pays partageant l’euro comme monnaie unique s’établit à 8,6% sur un an, en juin, après 7,4% en avril et 8,1% en mai, a annoncé Eurostat. Cela touche en premier lieu le secteur de l’énergie mais aussi les prix alimentaires.

Historiquement, les denrées alimentaires n’ont jamais été aussi chères en Europe, la guerre fait flamber les prix des céréales et des huiles utilisées dans les produits transformés. La hausse des prix à la consommation atteint chaque mois des niveaux record depuis novembre 2021, alors même que cette hausse était considérée l’an dernier comme un phénomène temporaire. Mais l’invasion de l’Ukraine par la Russie a changé la donne.

La France relativement moins touchée
La hausse des prix touche en premier lieu le secteur de l’énergie (électricité, pétrole, et gaz). Les prix bondissent de 41,9% sur un an en juin 2022. Une situation qui pourrait encore empirer si Moscou décide de couper complètement le robinet du gaz vers l’Europe pour riposter aux sanctions occidentales.

La France est relativement moins touchée que ses voisins européens, avec 6,5% d’inflation sur un an en juin, soit le deuxième taux le plus faible de la zone euro derrière Malte (6,1%). Les pays les plus touchés sont les États baltes : 22% de hausse de l’inflation en Estonie sur un an en juin, 20,5% en Lituanie et 19% en Lettonie. Ce sont là des pays frontaliers de la Russie, particulièrement exposés à la rupture des liens commerciaux avec Moscou ».

Oui vous avez bien lu.

L’inflation en France est sans intérêt d’un point de vue analytique.

Ce qui est pertinent c’est de regarder ce qu’il se passe dans les pays européens de la zone euro ou l’inflation est la plus forte.

En Estonie l’inflation est de 22%.

Mes amis il y a deux choses fondamentales dont personne, je dis bien personne ne vous parle dans cette information.

  1. L’Estonie est un pays de la zone euro! Hohé… de la zone euro! Donc l’euro n’est d’aucune utilité contre l’inflation…
  2. Pourquoi l’inflation est de 22% en Estonie et pas (encore) chez nous?

RFI vous donne la réponse: « Ce sont là des pays frontaliers de la Russie, particulièrement exposés à la rupture des liens commerciaux avec Moscou »

Alors, à votre avis que va-t-il se passer quand il y aura un embargo sur tout ce qui est russe? L’inflation va monter.

Que va-t-il se passer quand l’Allemagne va facturer son énergie au vrai prix aux gens? L’inflation va monter.

Que va-t-il se passer à votre avis quand l’Otan va aller titiller l’Empire du Milieu ce que l’on vient de commencer à faire et vous avez un article toujours dans cette édition consacré à ce sujet? L’inflation va monter.

L’inflation en Estonie nous montre qu’une inflation à 22% en zone euro est possible.

Ce n’est pas une information mineure et elle devrait faire la « une » du JT, mais il n’y a plus de JT.

L’inflation en Estonie nous montre également ce qui va nous arriver au fur-et-à-mesure ou nous amplifions nos guerres hybrides, nos sanctions et notre guerre économique avec la Chine et la Russie.

L’inflation à 22% est notre avenir… Parce qu’elle est la conséquence des pénuries, des problèmes d’approvisionnements et de la démondialisation.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

 

Please complete the required fields.