Haaaaa, comme vous le savez, il n’y a pas un problème qu’un nouvel impôt ne puisse résoudre !!

En effet, pour protéger la liberté de la presse, en France, on ne se demande pas comment réduire les menaces, comment gagner la bataille des cœurs et la bataille des armes.

Non, bien sûr que non.

Pour lutter contre la “terreur”, il n’y a qu’à créer un nouvel impôt. Voilà l’intelligence incarnée des élites françaises à l’œuvre.

D’après cet article de Challenges, ” L’État a pris en charge la sécurité des journalistes de Charlie Hebdo mais pas celle des locaux. Notre nouvelle éditorialiste, Juliette Méadel, ancienne secrétaire d’État, auprès du Premier ministre, chargée de l’aide aux victimes, suggère de créer un nouvel impôt sur les bénéfices des Gafa pour soutenir la liberté d’expression”… Blablablablablabla !

Un problème ? Une taxe anti-problème.

Et comme nous sommes tous forcés d’être “Charlie”, on ne pourra, par extension, qu’être pour cette taxe, sinon on ne serait pas assez Charlie, et si on n’est pas assez Charlie, on est un peu terroriste. D’où le terrible piège fiscal qui se referme. Voilà une taxe bien politiquement correcte à souhait.

En attendant, les terroristes doivent trembler de peur devant la menace de cette nouvelle taxe !

Charles SANNAT

Source Challenges ici

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest