Dossier spécial défiscalisation Girardin Industriel

49,00

Vendu par : Insolentiae
Catégorie :

Description

Dans un pays comme la France, la fiscalité déjà particulièrement importante, va devenir un sujet de plus en plus prégnant.

C’est assez logique.

Nous en sommes à presque 100% de dettes sur PIB. Nous parlons-là de la dette « officielle » et dans son acceptation la plus réduite.

Si nous les comptons toutes, nous en sommes plutôt à 250% du PIB.

Il va falloir payer toutes ces dettes, enfin il va falloir tenter de faire croire à notre solvabilité et donc au paiement de toutes ces dettes.
Au bout du compte nous ferons faillite d’une façon ou d’une autre et nous ne les paierons pas, mais avant de nous résoudre à la répudiation des dettes nous boirons jusqu’à la lie le calice de l’augmentation des

impôts et de la pression fiscale.

Ne vous leurrez pas mes amis.

Vous serez touchés. De votre vivant et à votre mort.

Tout ce qui n’est ni productif ni délocalisable contre tout ce qui est délocalisable et productif!

Le Président Macron l’a dit et répété. Il ne s’en est jamais caché, il l’a annoncé lors de sa campagne. Il va faire considérablement évoluer la fiscalité pour la faire peser sur ce qui n’est ni délocalisable ni productif.
En clair tout ce qui se trouve ici et ne peut partir ailleurs sera taxé. Le festival a commencé avec l’IFI, l’impôt sur la fortune immobilière, il se poursuivra outre-tombe avec un jour au nom de la jûûûûstice sociale une taxation à 65% des héritages et la suppression progressive, qui a déjà commencé, des donations. On réduira les seuils, on augmentera les taux petit à petit, miette à miette.

Mais le mouvement sera là, il est déjà là. Inéluctable.

Il faut payer la dette.

Il faut payer les intérêts de la dette.

Vous êtes, nous sommes, les « garants » de la dette. Nous sommes les « cautions solidaires » d’une dette que nous n’avons pas demandé mais dont des millions de Français profitent tous les jours.

Nous c’est les « riches » façon François Hollande. Et un riche façon François Hollande, c’est à 4 000 euros pas foyer. Deux profs sont donc des riches, ce qui ouvrent des perspectives extraordinaires de taxations.

Un vrai riche, lui, est mobile, il refusera et refuse déjà de se faire taxer, ou même d’entreprendre en France.

Les riches, les entreprenants, dégoutés car quoi que l’on en dise, celui qui produit 100 de richesses, se fait a peu près taxer à 80% en France (toutes taxes confondues) ce qui veut dire qu’un entrepreneur, travaille à 80% pour l’Etat, et à 20% pour lui.

Il sont des milliers chaque année à refuser ces règles du jeu.

Ce n’est ni bien, ni mal.

Les frontières sont ouvertes.

On ne veut pas obliger les gens à rester dans leur pays d’origine en bouclant les frontières. Résultat?

La liste des pays plus cléments fiscalement s’allonge.

Pourtant, malgré une conjoncture mauvaise pour l’épargnant et le patrimoine, il existe quelques solutions!

L’une des plus efficaces est la loi dite « Girardin Industrielle ». C’est l’un des outils défiscalisant les plus puissants et aussi les plus délicats et des plus risqués.

Notre camarade Hubert, s’est longuement penché dessus et nous livre un guide remarquable de 45 pages dédié à ce sujet.

Je vous invite à une lecture attentive.

Toutes celles et ceux pour qui le Girardin s’avèrera une piste qu’il souhaite creuser vous pourrez contacter notre ami Hubert car vous avez ses coordonnées dans le dossier spécial Girardin.

Indiquez bien vos coordonnées qu’Hubert puisse prendre contact avec vous pour vous accompagner dans ce maquis fiscal très complexe car le Girardin est sa « spécialité »!!

Je vous souhaite une excellent lecture.

Charles SANNAT

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Dossier spécial défiscalisation Girardin Industriel”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *