Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Selon l’agence Reuters, (source ici) « les responsables de la Banque centrale européenne (BCE) sont disposés à mettre fin le plus tôt possible à son programme de rachats d’actifs et à relever dès juillet ses taux d’intérêts, ont déclaré neuf sources à Reuters.

La BCE reste l’une des banques centrales les plus prudentes du monde puisque plusieurs d’entre elles, dont la Réserve fédérale (Fed) américaine et la Banque d’Angleterre, ont déjà entamé la remontée des taux pour tenter de juguler l’envolée des prix.

Elle a racheté pour près de 5 000 milliards d’euros de dette publique et privée depuis 2014 dans le cadre de sa stratégie d' »assouplissement quantitatif » visant à soutenir le crédit mais aussi à relancer l’inflation, qui a très longtemps été inférieure à son objectif de 2 % par an.

Mais la donne a changé ces derniers mois puisque l’envolée des prix de l’énergie et de nombreuses matières premières a porté l’inflation dans la zone euro à 7,5 %, un niveau sans précédent dans l’histoire de la monnaie unique.

La BCE a mis du temps à admettre que cette poussée inflationniste n’était pas simplement temporaire mais elle doit désormais répondre aux craintes d’un ancrage prolongé de l’inflation, exprimées y compris par certains membres du Conseil.

« A mon sens, tous les critères sont désormais réunis pour relever les taux d’intérêt », a dit l’une des sources de Reuters qui s’exprimait sous les sceau de l’anonymat.

Certains membres du Conseil des gouverneurs reprochent à la BCE de sous-estimer le niveau de l’inflation et ils jugent que les nouvelles projections sont un pas vers un retour à la réalité.

« Quand (le chef économiste) Philip Lane a présenté les chiffres, certains ont applaudi », dit une autre source de Reuters.

Sans aller jusqu’à évoquer une hausse de taux dès cet été, la présidente de la BCE, Christine Lagarde, a déclaré vendredi que l’institution monétaire devait mettre fin à son programme d’achats d’obligations dès le troisième trimestre et relever ses taux avant la fin de l’année.

Toutes les sources, ou presque, anticipent au moins deux hausses de taux cette année et quelques unes pensent même qu’une troisième pourrait intervenir avant le 31 décembre ».

Nous apprenons plusieurs choses dans cette dépêche courte.

La première c’est que la BCE a racheté pour plus de 5 000 milliards d’euros de dettes publiques depuis 2014 !

5 000 milliards ! C’est évidemment considérable et cela permet de comprendre officiellement que les dettes publiques sont rachetées non pas par les marchés et les investisseurs privés ce qui est le cas dans une économie normale et permet de donner une véritable valeur à l’argent et donc éviter l’inflation malsaine liée à la création monétaire excessive. C’est parce que la BCE achète la dette des Etats, que les taux restent bas et que les Etats peuvent continuer à aller toujours plus loin dans l’endettement qui coûte pas cher !

La deuxième chose, c’est que la BCE va très rapidement cesser d’acheter la dette des Etats européens. Il va donc falloir dès les prochains mois que l’on se finance seul. Sur les marchés. Et ce n’est pas évident avec des taux à zéro, du coup les taux montent et flambent pour attirer le chaland et l’investisseur qui va devoir choisir entre financer la France, l’Allemagne, l’Italie ou la Grèce… et cela ne se fera certainement pas au même taux !

La troisième c’est que la banque centrale européenne va augmenter progressivement les taux, mais, là aussi, plus vite que prévu.

Autant vous le dire, nous sommes dans une mauvaise situation entre la hausse des taux, l’arrêt des achats de dettes publiques par la BCE, la guerre en Ukraine, l’inflation, le Covid et les restrictions en Chine, sans même parler du coût de l’énergie, c’est une politique qui va nous mener directement vers une récession et une grosse crise économique au mieux de type 2008/2009.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Please complete the required fields.