Je vous reproduis ci-dessous la dépêche officielle concernant la réunion tenue par Vladimir Poutine au sujet des cryptomonnaies.

Comme vous le savez, mon analyse me conduit à penser que cette technologie très prometteuse sera récupérée et contrôlée par les États qui ne laisseront jamais la création monétaire devenir réellement privée, car la seule façon de contrôler les peuples et les nations, et disons-le de les asservir de façon douce et sans la guerre, c’est évidemment par les outils monétaires.

Il est fort possible que les prémices d’un tel contrôle viennent soit de la Russie, soit de la Chine, deux nations qui traditionnellement prennent “moins de gants” quand un élément vient les “contrarier”.

Charles SANNAT

Les monnaies cryptographiques gagnent en popularité à travers le monde, mais recèlent de sérieux dangers, notamment en matière de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme, a déclaré Vladimir Poutine.

« Les monnaies cryptographiques deviennent ou sont devenues dans certains pays un moyen de paiement comme un autre et un actif d’investissement. Dans le même temps, elles recèlent de sérieux risques. Je connais la position de la Banque centrale [de Russie, ndlr] à ce sujet », a souligné ce mardi le Président russe Vladimir Poutine lors d’une réunion à Sotchi.

Parmi ces risques, il a cité notamment « le blanchiment d’argent, l’évasion fiscale, le financement du terrorisme et, bien sûr, la propagation de manœuvres frauduleuses dont les victimes pourraient être de simples citoyens ».

« Ainsi, les acheteurs de monnaies cryptographiques risquent d’être entraînés dans des activités criminelles », a-t-il constaté. Si le système connaît une défaillance et « la bulle, comme on dit aujourd’hui, éclate, il n’y aura aucun responsable juridique », a encore fait remarquer Vladimir Poutine.

Toutefois, le Président estime nécessaire « de mettre à profit les avantages offerts par les nouveautés du domaine bancaire, sans dresser de barrières, ainsi que de créer les conditions nécessaires au développement et au perfectionnement du système financier national ».

Vladimir Poutine a organisé une réunion pour examiner l’implantation des technologies numériques dans les secteurs financier et bancaire et l’utilisation d’instruments financiers innovants. La rencontre se déroule notamment avec la participation d’Andreï Belooussov, assistant du Président russe, Anton Silouanov, ministre des Finances, Elvira Nabioullina, présidente de la Banque centrale de Russie, Olga Skorobogatova, son adjointe, et Sergueï Solonine, directeur général de la société Qiwi, opérateur russe de paiement.

En septembre, c’est le Bitcoin qui détenait la palme de la capitalisation, estimée à 69,871 milliards de dollars (47,3 % du marché des cryptomonnaies). L’Ethereum, avec une capitalisation de 28,28 milliards de dollars, était à la deuxième place, suivi du Bitcoin Cash avec une capitalisation de 8,587 milliards de dollars, du Ripple (8,298 milliards) et du Litecoin (3,488 milliards).

Photo credit: zcopley via Visualhunt.com / CC BY-SA

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest