Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Dans cette édition hebdomadaire du JT de l’or, je reviens sur deux sujets. Le premier concerne une pièce qui est en vente et évidemment, non seulement vous n’en avez pas pour votre argent mais la rajouter à votre collection ou à votre trésor ou encore à votre épargne n’a strictement aucun intérêt.

Le deuxième sujet, c’est le Bitcoin, ou plus précisément de manière générale les cryptomonnaies.
Leurs ardents défenseurs, dont la fougue n’a d’égale que la force dans leur croyance hissant les cryptomonnaies au rang de divinité monétaire de tous les temps et de l’univers, ne manquent pas de s’amuser dans les commentaires de la vidéo et de hurler à l’incompétence, à la nécessité de “cours de rattrapage”.

Les chiens aboient. La caravane passe.

Lisez les commentaires sous la vidéo, ils sont presque plus passionnants que la vidéo en elle-même.
D’abord, ils montrent bien qu’il y a encore d’innombrables problèmes techniques et de fiabilité, et aussi de continuité dans les cryptomonnaies.

Il n’y a pas à reprocher aux cryptomonnaies leurs égarements de jeunesse ou leurs imperfections dues à leur jeune âge.
C’est normal.

La montée en puissance des cryptomonnaies est un processus qui va prendre des années avant que ces technologies ne soient matures.

Pendant toutes ces années, il y a aura des problèmes, des scandales, des piratages dans l’écosystème, il y aura des problèmes de fraudes, de vol, de malhonnêteté, il y aura des acteurs crapuleux et d’autres sérieux, il y aura des “wallets” numériques, c’est-à-dire des porte-monnaie à cryptomonnaies, bloqués pour d’obscures raisons, et cela peut frapper d’une seconde à l’autre sans que vous vous y attendiez.

Il y a aussi des problèmes structurels de coûts de transaction car chaque transaction nécessite des vérifications et du temps.

Cela s’exprime en temps de transaction et en coût pour la réaliser.

Alors dans les commentaires, encore une fois très instructifs, on commence par dire que je n’ai rien compris. Le problème c’est que j’ai très bien compris, et que ce que j’ai compris me suffit amplement pour me forger mon avis sur le degré de risque qu’implique un investissement majeur dans ces “cryptotrucs”, qui aussi passionnants soient-ils NE CONSTITUENT PAS à l’heure actuelle un investissement patrimonial crédible.

Pour le côté spéculatif, vous pouvez y aller, et c’est nettement moins bête que d’aller jouer votre paye au casino et à la roulette. Mieux vaut acheter quelques Bitcoins ou Ethérum. Effectivement.

Mais n’allez pas revendre votre maison pour y “investir” l’argent du ménage.

Pour le moment, faire cela relève de l’inconscience patrimoniale et c’est que j’essaie juste de vous montrer régulièrement.

Pourquoi régulièrement ?

Parce que régulièrement, je vois des propositions de placements dans des jetons, tokens, ou autres cryptomonnaies qui engraissent leurs créateurs/émetteurs et permettent à tous de gagner des sous uniquement dans la mesure où les nouveaux entrants sont toujours plus nombreux par effet de mode et de “modernitûûûde”.

Vous avez sous les yeux un double problème.

Vous avez affaire à une bulle ET à une chaîne de Ponzi.

Pour que ceux qui sont bardés de Bitcoins gagnent de l’argent, il faut impérativement qu’il y ait de nouveaux entrants sinon, tout cela s’effondrera en une fraction de seconde, emportant votre argent avec.

Toutes les bulles, loin de là, ne sont pas en plus des chaînes de Ponzi mais pour les cryptomonnaies, on est en plein dedans.

L’histoire de la rareté de ces trucs numériques est en fait une vaste fumisterie dans la mesure où il suffit de diviser les Bitcoins en centimes de Bitcoins, puis en millièmes de Bitcoins, et si cela ne suffit pas en millionièmes de Bitcoins etc., etc., pour avoir une source infinie à partir d’un truc fini, et c’est exactement ce qui est en train de se passer sous vos yeux.

Soyons donc sérieux deux secondes. Les cryptomonnaies c’est très beau, mais marginalement. Ce n’est ni un outil patrimonial ni une alternative crédible que ce soit à l’or, ou même… aux monnaies traditionnelles.

Vous savez tous tout le bien que je pense de nos monnaies.

Vous savez tous tout le bien que je pense de la politique de nos banques centrales et de nos dirigeants.

Pourtant, malgré cela, à titre personnel, je préfère et de très loin détenir des euros, avec lesquels je peux tout de même encore acheter à peu près tout ce que je veux et la monnaie dans laquelle accessoirement je reçois mon salaire et payes mes factures, qu’une cryptomonnaie.

Ne vous y trompez pas mes amis, et laissez les effets de mode de côté.

Votre argent. Votre responsabilité.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest