Beaucoup de gens ont l’impression que Twitter est une énorme entreprise. En réalité, Twitter c’est du vent, mais du vent dont on entend beaucoup parler car Twitter est avant tout utilisé par les hommes politiques et tous ceux qui comptent plus ou moins (artistes, chanteurs, politiques, chefs d’entreprises, etc.) comme moyen direct de communiquer avec les journalistes qui “reportent” les “tweets” le tout en 140 caractères, ce qui permet de ne pas perdre de temps. Bref, Twitter c’est pour les paresseux, les flemmards. C’est juste pratique.

10 morts dans un accident ? François Hollande tweete “toute ma compassion pour les victimes”… Un prof agressé ? La ministre de l’Éducation, entre la poire et le fromage, sans se déplacer ni se fatiguer tweete : “De tout cœur avec les enseignants. Non à la violence !” Et hop ! on retourne se goinfrer paisiblement.

Twitter c’est vraiment génial pour les ectoplasmes, mais cela ne rapporte pas un sou, ni un centime. Ça perd de l’argent depuis 10 ans maintenant comme nous l’apprend cette dépêche AFP

“Twitter n’a jamais dégagé de bénéfice net depuis sa création il y a 10 ans. Le réseau social américain Twitter, objet de nombreuses rumeurs de reprise et malmené par les investisseurs, engage les grandes manœuvres pour tenter d’enfin dégager des bénéfices en 2017 en supprimant 9 % de ses effectifs.”

Twitter et ses 140 caractères c’est la limitation absolue de la pensée, et si Twitter venait à disparaître ce serait un immense progrès pour la réflexion tant ce réseau a mis dans la tête de tous un mensonge, à savoir que tout pouvait s’exprimer en 140 lettres ! Or une pensée complexe ne peut pas s’exprimer en 140 caractères.

140 caractères, c’est retirer à l’humanité tous ses plus grands penseurs, de l’Antiquité à nos jours, et favoriser l’abrutissement des masses.

Charles SANNAT

 

Source Boursorama ici

Pin It on Pinterest