Carton plein pour les industriels français qui viennent de moissonner quelques milliards d’euros de contrats dont on ne peut que se féliciter.
Se féliciter aussi du retour de l’Iran sur la scène internationale l’Iran étant un pays à la culture millénaire et richissime.
Là où il y a moins de quoi pavoiser, c’est que ces accords avec l’Iran, cachent en réalité un guerre que nous menons actuellement, quand je dis nous, c’est les pays membres de l’OTAN pour nous approprier avec plus ou moins de “gentillesse” les ressources pétrolières du monde.
Les guerres actuelles et toutes depuis le début des années 2000 sont des guerres dont la motivation directe est l’énergie! Il faut vous demander pourquoi.
Charles SANNAT

Le deuxième jour de la visite officielle du président iranien Hassan Rohani à Paris aura vu la France et l’Iran conclure 20 accords déterminant la coopération entre les deux pays dans des divers domaines, selon l’Elysée.

L’entreprise pétrolière Total a signé un contrat avec la Société nationale iranienne du pétrole (NIOC) pour lui acheter du pétrole brut. L’avionneur européen Airbus a de son côté conclu un accord portant sur la vente de 114 appareils. Dans le même temps, les autorités iraniennes et françaises ont signé un contrat de coopération dans le domaine de l’aviation.

Vinci a pour sa part signé un protocole d’accord portant sur le développement des aéroports de Mashhad et d’Ispahan. Bouygues Bâtiment International a lui aussi signé un contrat pour la construction et l’exploitation d’un nouveau terminal à l’aéroport Khomeiny de Téhéran.

Le montant total des accords conclus entre Paris et Téhéran est estimé à 15 milliards d’euros, rapporte Reuters, se référant à une source diplomatique française.

​Le président de la République islamique, Hassan Rohani, est arrivé mercredi à Paris pour une visite officielle. Celle-ci était devait initialement se dérouler du 16 au 18 novembre 2015, mais avait été ajournée suite aux attentats du 13 novembre qui ont fait plus de 130 victimes à Paris.

Le 17 janvier, les Etats-Unis et l’Union européenne ont levé les sanctions imposées à l’Iran. Une déclaration à ce sujet a été faite par le secrétaire d’Etat américain John Kerry et la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini. La levée des sanctions a été précédée d’une déclaration du directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Yukiya Amano. Dans la déclaration, il a été constaté que l’Iran avait rempli tous ses engagements relatifs à la limitation de son programme nucléaire.

Source ici

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest