Cette information est capitale et peut indiquer un changement de ton de la part de la FED vis-à-vis du nouveau président. Cette information est peut-être le prélude à une guerre terrible entre la FED et le président américain. Cette guerre pourrait être dévastatrice économiquement, car si la FED augmente les taux trop fortement, cela reviendrait à déclencher volontairement le krach obligataire d’ampleur historique.

Certains ont cette tentation. D’autres ne veulent pas d’un effondrement que l’on pourrait éviter et qui serait suicidaire.

“Le compte-rendu de la dernière réunion de la FED, publié mercredi soir, a révélé que les membres de la banque centrale américaine sont préoccupés par les effets inflationnistes de la future politique économique de Donald Trump.

Ces “Minutes” de la réunion des 13 et 14 décembre montrent ainsi que les membres du comité de politique monétaire ont discuté de l’impact potentiel d’un programme de relance budgétaire sur l’économie américaine et sur la politique monétaire de la FED. De nombreux banquiers centraux se sont inquiétés, estimant que la FED pourrait être amenée à relever ses taux plus vite que prévu pour contrer une accélération de l’inflation.

“Incertitude considérable” sur les effets de la future politique de Donald Trump

Presque tous les participants ont “indiqué que les risques haussiers concernant leurs prévisions économiques ont augmenté, en raison de la perspective d’une politique économique plus expansionniste dans les prochaines années”, selon le compte-rendu.

Ils se sont inquiétés de “l’incertitude considérable” concernant le calendrier, l’ampleur et la teneur des projets fiscaux et économiques du prochain président républicain. L’incertitude règne aussi sur “les effets de ces politiques sur la demande et l’offre globales”, relève le document.

La hausse du dollar, un facteur de risque pour l’économie américaine

Les Minutes soulignent que certains participants se sont inquiétés des effets négatifs du renforcement du dollar sur la croissance américaine. Ce mouvement, s’il se prolonge, est susceptible de pénaliser les entreprises exportatrices américaines et de ralentir l’inflation en rendant les importations moins onéreuses…

Source ici

Pin It on Pinterest