Démission fracassante du patron de Nikola, fabricant de camions électriques et à hydrogène, à la suite des accusations de fraude qui ont fait dévisser le cours de l’action de l’entreprise et déclenché une enquête réglementaire de la SEC, le gendarme de la bourse aux États-Unis

Trevor Milton le fondateur et président exécutif du groupe va être remplacé à la tête du conseil d’administration par Stephen Girsky, déjà membre du CA de Nikola et ancien vice-président de General Motors (GM). Le directeur général, Mark Russell, quant à lui conserve ses fonctions.

Cette société n’a toujours rien fabriqué, pas même ce camion prototype dont la mise en scène dans une vidéo montrant en 2017 un de ses véhicules en action était frauduleuse, d’après le cabinet Hindenburg Research.

Selon Hindenburg, le camion a « été tracté au sommet d’une colline sur une route isolée et simplement filmé en train de descendre la pente ». Nikola rétorque « n’avoir jamais dit que le camion fonctionnait avec son propre système de propulsion dans la vidéo » mais avoir simplement indiqué que le véhicule était « en mouvement ».

Effectivement, on n’a jamais dit qu’il roulait donc on n’a pas menti et ce n’est une fraude.

Je crois qu’il y en a certains qui devront s’expliquer devant les juges, quant aux investisseurs, beaucoup vont perdre leur chemise.

N’oubliez pas une règle de prudence en or.

Lorsque c’est trop beau pour être vrai, c’est sans doute que c’est trop beau pour être vrai.

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source l’AFP via Le Monde ici

Please complete the required fields.