« Pas de crise » ? Boeing licencie des milliers d’employés

Boeing

Comme vous le savez, il n’y a pas de crise aux États-Unis mais de la « reprise », de la reprise des licenciements.

Alors qu’il est de bon ton de vanter le succès d’Airbus, ce qui n’est pas faux, il est interdit d’émettre des doutes substantiels sur le fait que ces succès se reproduisent désormais de façon durable.

En effet, les Chinois, qui ne sont pas des imbéciles, savent désormais construire des avions. Les Russes aussi d’ailleurs, et ces deux pays ont lancé des programmes aéronautiques qui leur permettront de ne pas acheter ni Boeing, ni Airbus.

Résultat ? Boeing licencie 4 500 collaborateurs et je peux vous dire que ce n’est pas fini. Camarades toulousains d’Airbus, préparez-vous !!

Charles SANNAT

Les troubles du marché mondial ont atteint le géant américain Boeing.

L’américain Boeing a annoncé le licenciement de plus de 4 500 employés. Les départs sont prévus pour juin prochain, rapporte The Wall Street Journal.

La réduction prévue des volumes de la production est liée au fait que Boeing a perdu une partie du marché à cause de la demande croissante d’avions bon marché dans le monde. En février, les licenciements dans les groupes américains ont augmenté de 218 %. Ce sont les compagnies du secteur énergétique et les réseaux de commerce de détail qui concentrent le plus grand nombre de départ.

Le marché boursier américain a également continué sa chute en 2016. Cependant, officiellement, les États-Unis ne connaissent aucune crise. Les autorités continuent d’affirmer que la récession a pris fin dans le pays en 2011.