Lingots d'or

Encore une fois, je n’ai rien contre la technologie dite des blockchains sans doute remarquable jusqu’à ce que l’IA ou autre chose soit capable de contourner cela, mais nous inventerons autre chose à ce moment-là !

Non, l’idée même d’une monnaie totalement indépendante, avec des goldcoins électroniques et une contrepartie or physique détenue de façon neutre par un organisme neutre dont la seule fonction serait d’émettre une unité de monnaie que contre une contrepartie physique d’or, serait sans doute la meilleure monnaie moderne et connaîtrait un succès fabuleux.

Le souci c’est que cette monnaie justement n’appartient plus aux États et aux puissants. Or LA monnaie c’est LE pouvoir et ce, depuis la nuit des temps.

C’est pour cela que je ne crois pas à l’avenir du bitcoin. Après, que ceux qui veulent spéculer spéculent… Mais il ne faudra pas venir pleurer le jour où ils seront ruinés.

Charles SANNAT

Les personnes qui souhaitent investir dans l’or ou les bitcoins doivent avant tout décider si elles veulent s’enrichir par la spéculation ou tout simplement sécuriser leurs capitaux, ont prévenu dans un entretien accordé à Sputnik deux spécialistes internationaux des marchés financiers.

Tout investisseur peut soit sécuriser sa fortune actuelle soit la faire fructifier par la spéculation, a déclaré à Sputnik Philip Klinkmüller, de Hopf-Klinkmüller Capital Management, à Stuttgart.

« Si l’investisseur veut, dans la mesure du possible, conserver ses capitaux, il doit acheter des métaux précieux, dont l’or. Quoi qu’il en soit, il doit bien se rendre compte que cela ne lui permettra pas d’augmenter sa fortune », a précisé l’interlocuteur de l’agence.

Et d’expliquer que dans ce cas précis, l’investisseur ne ferait qu’acheter de l’or afin de protéger ses capitaux.

Somme toute, les financiers sont unanimes pour estimer que l’or constitue l’investissement le plus sûr, ce métal étant relativement stable face aux fluctuations inflationnistes.

M. Klinkmüller avertit cependant que l’or, et surtout en grande quantité, est un actif très peu mobile et entraînant certaines dépenses liées entre autres à son stockage, à son transport et à sa vente.

« Nous ne jugeons pas raisonnable d’investir dans l’or à des fins spéculatives. L’or ne doit que garantir la sécurité des capitaux déjà accumulés », a-t-il souligné.

Un autre interlocuteur de Sputnik, Jochen Stanzl, analyste principal de CMC Markets en Allemagne et en Autriche, a rappelé que tout au long des années, le prix de l’or était lié au cours du dollar américain.

« Quand le dollar monte, le prix de l’or baisse et vice-versa. Et tous ceux qui investissent dans l’or en dépendent », a-t-il souligné.

M. Stanzl a par ailleurs évoqué de nouveaux instruments, notamment la devise virtuelle que sont les bitcoins, et de nouvelles technologies, dont la chaîne de blocs, système d’organisation d’une base de données distribuée, sécurisée et transparente, qui fonctionne sans organe central de contrôle.

Néanmoins, il n’a pas recommandé d’investir tout le capital disponible dans un seul instrument, qu’il s’agisse de l’or ou des bitcoins.

« Le mieux serait d’investir dans différents instruments », a conclu le spécialiste des finances.

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest