Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

L’UE pense abolir sa liste des “économies non-marchandes”, voilà le titre de cette dépêche de l’Agence de presse chinoise Xinhua…

C’est normal que cette information soit couverte par nos amis chinois et passée sous silence par nos médias car ce qui se joue là, en plein cœur de la saison estivale, c’est ni plus ni moins que la disparition de l’ensemble des entraves douanières qui subsistaient encore à l’égard de la… Chine !

Voici la liste officielle de l’UE concernant les économie dites “non-marchandes” :

Le Vietnam, le Kazakhstan, l’Albanie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la République populaire démocratique de Corée, le Kirghizistan, la Moldavie, la Mongolie, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan… et la Chine !

Disons-le, il s’agit d’économies dont on se fout éperdument, non pas que ces pays soient insignifiants, loin de là, mais tout simplement parce que les flux économiques avec ces pays sont marginaux.

Or dans cette liste le poids lourd c’est évidemment la Chine.

Alors comme politiquement il n’est pas possible pour l’Europe d’assumer publiquement que la Chine est une économie dite de marché, l’Europe va tout simplement casser le thermomètre pour contourner l’obstacle et supprimer ni plus ni moins cette liste et ce classement en économies non-marchandes, comme ça il n’y aura plus de problème du tout…

Nous pourrons alors vivre un envahissement chinois total. Comprenez-moi bien : j’ai un très grand respect pour nos partenaires chinois issus d’une culture millénaire, les Chinois étant un peuple brillant, travailleur, courageux et pour tout dire sans conteste fascinant, il n’en demeure pas moins que nous devons préserver aussi nos intérêts économiques.

L’Europe nous interdisant toute mesure protectionniste, elle nous vend donc aux intérêts étrangers et nous envoie dans une compétition internationale que nous ne pouvons pas gagner quels que soient nos efforts de compétitivité.

Tout cela est absurde et ce sera un clou de plus dans le cercueil de cette Europe mortifère.

BRUXELLES, 20 juillet (Xinhua) —

“L’Union européenne (UE) est en train de réfléchir à une abrogation de sa liste des “économies non-marchandes”, qui comprend la Chine et 14 autres pays.

Dans le cadre de ses efforts pour renforcer sa législation antidumping et antisubventions, l’UE pourrait notamment adopter une méthode plus neutre qui mettrait tous les pays sur un pied d’égalité, a-t-elle annoncé mercredi.

Cette décision a été prise après le deuxième débat d’orientation de la Commission européenne sur l’attitude à adopter face à la Chine dans le cadre des enquêtes antidumping dont celle-ci est la cible.

Le “système de substitution” établi il y a 15 ans pour calculer les marges de dumping autorisées pour la Chine arrive en effet bientôt à terme.

“Nos collègues ont convenu d’introduire des changements dans les lois antdumping et antisubventions de l’UE, notamment en adoptant une nouvelle méthodologie dans la lutte contre le dumping”, a déclaré dans une conférence de presse Cecilia Malmstrom, Commissaire au commerce de l’UE.

“Nous allons supprimer la liste des pays à économie non-marchande. Nous allons employer une nouvelle méthode, qui ne fera aucune distinction entre les différents pays, et sera appliqué de manière équitable à tous les membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC)”, a déclaré Mme Malmstrom aux journalistes.

Plus personne ne devrait se focaliser sur le statut d’économie “non-marchande”, dans la mesure où il n’existe plus vraiment dans la pratique, a déclaré le vice-président de la Commision européenne Jyrki Katainen, en charge des dossiers liés à l’emploi, à la croissance, à l’investissement et à la compétitivité.

L’UE dispose actuellement de deux listes pour calculer les marges de dumping autorisées : une pour les pays jouissant du statut d’économie de marché, et une autre pour les pays ayant le statut d’économie non-marchande.

Les marges autorisées pour chaque catégories ne sont pas les mêmes.

S’agissant des importations chinoises, comme la Chine figure sur la liste des “économies non-marchandes”, l’UE compare les prix pratiqués par la Chine à ceux d’un pays tiers, ou “pays de substitution”, au lieu de les comparer aux prix domestiques chinois.

C’est cette comparaison qui permet de déterminer si les produits chinois écoulés sur le marché européen constituent ou non un cas de dumping. Mais cette méthode expire le 11 décembre 2016 en vertu des règles définies par l’OMC.

“Nous souhaitons nous plier à nos obligations légales, et cela signifie que nous allons devoir changer la manière dont nous évaluons les questions de dumping et de subventions”, a déclaré M. Katainen.

La nouvelle méthode proposée par l’UE pourrait aboutir à la création d’une méthodologie non-standard, une méthodologie qui conduirait au final à imposer à peu près les mêmes taxes antidumping qu’au sein de l’UE, selon Mme Malmstrom.

Les responsables européens ont déclaré que cette méthode constituerait un “énorme changement” par rapport aux règles antidumping et antisubventions actuelles, et que la Commission européenne devrait à l’avenir prouver au cas par cas qu’il y a bien eu “manipulation du marché” dans ses futures enquêtes antidumping.

Outre la Chine, les autres pays qui figurent sur la liste des “économies non-marchandes” de l’UE sont le Vietnam, le Kazakhstan, l’Albanie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la République populaire démocratique de Corée, le Kirghizistan, la Moldavie, la Mongolie, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan.”

Il est déjà trop tard. Préparez-vous!

Charles SANNAT

“Insolentiae” signifie “impertinence” en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

 « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Xinhua ici 

 

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest