Oui, accord “surprise” à l’Opep… qui ne représente plus qu’une petite partie de la production mondiale de pétrole.
L’accord fixe une réduction avant tout symbolique de la production.
D’ailleurs, les marchés ne s’y sont pas trop trompés.
Le pétrole monte un peu. Il n’explose pas.
N’oubliez pas que tout ce qu’il se passe est lié à la plus grande guerre de rapine pour de l’énergie abondante et pas chère.

Dans le rôle des brigands ? C’est, hélas, nous, les Occidentaux. On a beau dire qu’on est les supers gentils, la réalité, c’est que nous sommes les méchants.

Tout n’est que guerre pour l’énergie. Tout.
Charles SANNAT

ALGER, 28 septembre (Xinhua) — L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (Opep) ont décidé mercredi soir à Alger de la réduction de la production du pétrole à 32,5 barils/jour au lieu de 33,4 millions actuellement.

“Il s’agit d’un résultat excellent”, a commenté le président de l’Opep Mohamed Bin Salah Al-Sada, lors d’une conférence de presse. Car cette décision influera sur les prix du baril.

Pin It on Pinterest