Voilà de quoi mettre un peu plus la pression sur les Américains, au moment où Barack Obama a envoyé un de ses navires de guerre se promener à côté des îles annexées par la Chine, la réponse de Pékin est sans ambiguïté.

La Chine a mis en place l’ensemble des structures nécessaires à un monde sans les institutions sous contrôle américain…

La Chine peut se passer du système de paiement Swift, de la Banque mondiale ou encore du FMI…

Le monde est donc en train de se scinder en deux grands blocs et le bloc américano-européen ne sera guère le plus puissant. Nous choisissons donc le mauvais cheval.

Même l’Afghanistan appelle la Russie à l’aide et l’Irak vient d’expliquer qu’il n’avait plus besoin des “opérations spéciales” américaines sur leur sol!

Charles SANNAT

BEIJING, 28 octobre (Xinhua) — Les préparatifs se déroulent normalement pour la Nouvelle Banque de développement (NBD) pour les pays des BRICS et la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII), ont annoncé mercredi des responsables.

La NBD, lancée par les membres des BRICS, à savoir le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, approuvera son premier prêt en avril prochain, a indiqué le vice-président de la NBD Vladimir Kazbekov, lors d’un séminaire tenu à Beijing.

La banque a déjà reçu des demandes de prêts et accordera son premier prêt à un projet efficace sur le plan énergétique, a précisé M. Kazbekov, ajoutant que la banque comptait renforcer ses effectifs à 100, contre 20 actuellement.

Visant à financer les projets d’infrastructure, principalement dans les pays des BRICS, la NBD a ouvert en juillet à Shanghai et devrait lancer ses activités en fin d’année ou au début de 2016.

Les préparatifs vont également bon train pour la BAII, organisation financière multilatérale, et les activités officielles devraient débuter l’année prochaine, a indiqué Chen Huan, qui se charge des préparatifs pour le lancement de la banque.

La banque investira dans les secteurs tels que l’énergie, les transports, la construction urbaine et la logistique, ainsi que l’éducation et les soins médicaux, selon M. Chen.

La Chine accélère actuellement le processus d’approbation pour l’accord de la BAII, qui établira le cadre juridique de la banque, a indiqué Zheng Quan, un responsable du ministère des Finances.

Avec un capital autorisé de 100 milliards de dollars, la BAII est conçue pour financer les infrastructures en Asie. La Chine, l’Inde et la Russie sont les trois plus grands actionnaires de cette banque.

Pin It on Pinterest