Oui les marchés chinois se sont effondrés mais il me semble difficile de croire que cela relève de la responsabilité de quelques personnes que l’on compte sur les doigts d’une main… C’est un peu le syndrome Kerviel ou les pertes de la Société Générale étaient liées qu’aux agissements d’un seul homme dont personne n’aurait su détecter les errements…

Charles SANNAT

BEIJING, 31 août (Xinhua) — Les autorités chinoises ont arrêté plusieurs personnes, dont un journaliste, un responsable de l’organe de contrôle du marché boursier et quatre hauts dirigeants d’un important courtier du pays, pour violations des règlements du marché boursier.

Wang Xiaolu, journaliste du magazine Caijing, fait l’objet de “mesures coercitives pénales” pour fabrication et diffusion de fausses informations, avec la complicité d’autres personnes, sur les marchés de valeurs mobilières et de contrats à terme.

Wang Xiaolu a avoué avoir écrit de fausses informations concernant le marché boursier chinois, sur la base de rumeurs et de son jugement subjectif, sans procéder à des vérifications.

Il a reconnu que les fausses informations avaient “provoqué une panique et un désordre sur le marché boursier, gravement nui à la confiance du marché et entraîné une perte énorme pour les investisseurs et le pays”.

Liu Shufan, un responsable de la Commission de contrôle boursier de Chine, fait également l’objet de “mesures coercitives pénales”. Il est soupçonné de délits d’initié, d’acceptation de pots-de-vin et d’imitation de sceaux officiels.

Durant l’enquête, M. Liu a avoué avoir profité de sa position afin d’obtenir l’approbation des autorités boursières pour une société et de contribuer à la croissance des actions de cette société.

En contrepartie, la personne à la tête de la compagnie lui a offert des pots-de-vin de plusieurs millions de yuans.

De plus, M. Liu a profité d’informations privilégiées issues de cette société et d’une autre, engrangeant ainsi plusieurs millions de yuans de gains illégaux, selon ses aveux.

Il a également imité des sceaux officiels afin de fabriquer une décision de justice concernant des certificats de divorce et d’imposition pour sa maîtresse.

L’Agence de presse Xinhua a en outre appris auprès des autorités que Xu Gang, Liu Wei, Fang Qingli et Chen Rongjie, haut dirigeants de Citic Securities, principal courtier chinois, étaient soumis à des “mesures coercitives pénales” pour délit d’initié. Ils ont tous avoué leurs violations des règlements.

Les “mesures coercitives” comprennent l’arrestation, la détention, la publication d’un mandat pour contraindre un suspect à comparaître, la mise en liberté sous caution et la résidence surveillée.

Agence de Presse Xinhua

Pin It on Pinterest