“Gains surestimés, risques minimisés, clauses abusives… L’UFC-Que Choisir a publié jeudi une étude sans concession sur les pratiques déviantes des acteurs du crowdlending, plateformes de prêts rémunérés de particuliers aux entreprises.
L’association a passé au crible les pratiques de 17 plateformes de prêts rémunérés de particuliers à des entreprises.
“Modèle économique pervers”, “système vérolé”, “miroir aux alouettes”… Alain Bazot, le président de l’UFC-Que Choisir, ne mâche pas ses mots lorsqu’il s’agit de décrire les pratiques des plateformes de financement participatif que son association a scrutées à la loupe ces derniers mois. Il en veut pour preuve les résultats alarmants de l’étude de l’UFC-Que Choisir sur les placements participatifs, publiée ce jeudi 23 février.”
Alors avant d’investir massivement dans le financement participatif, qui peut être séduisant et “alternatif”, je vous invite à faire preuve d’une infinie prudence et à vous méfier de votre meilleur ennemi, à savoir vous-même et votre appât du gain !
Ce qui attire dans tout cela, évidemment, ce sont des taux de rendement alléchants dans un monde de rendements nuls, voire négatifs.
Ne vous faites pas avoir.
N’oubliez pas que vous allez prêter votre argent à une entreprise ou à un individu qui peut ne pas vous rembourser.
L’idée est belle, séduisante, “bobo” à souhait, très “moôôôderne”, mais à l’arrivée, vous serez ruiné quand même.
Charles SANNAT
Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest