Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Le problème du prélèvement à la source, c’est qu’il ne coule pas de source, et qu’il est clair comme de l’eau de boudin et pas aussi limpide que l’eau minérale ou de source… Bon, j’arrête avec mon humour à deux sous, vous avez compris les métaphores aquatiques et mon style limpide.

Bref, pourquoi faire un prélèvement à la source qui va tout compliquer alors que notre système fiscal est déjà pas simple et qu’au moins, tout le monde a compris comment tout cela fonctionne, sans même parler des entreprises qui vont devoir se transformer en auxiliaires zélées des « zimpôts » !!

Il n’y a aucune justification à cette volonté gouvernementale. Aucune justification, et donc il s’agit d’une décision totalement incompréhensible.

Comme tout ce qui ne se comprend pas, c’est suspect. Et comme disait le pépé, « mon petit, quand y’a un doute, y’a pas de doute » (je rappelle que le pépé il a fait 39/40, l’Indochine et l’Algérie, ce qui ne nous rajeunit pas).

Du coup, nos députés socialistes, que le gouvernement va désormais peiner à « manager » tant la débandade électorale s’annonce cruelle et la branlée à recevoir monumentale, ont voté avec leurs pieds…

prlvt-a-la-sourceComprenez par là qu’ils avaient tous plein d’occupations urgentes loin de l’Assemblée nationale. Du coup, la droite a réussi à faire passer un amendement vu que les députés de gauche n’étaient pas là… Normal, parce que cette histoire de prélèvement à la source va être un tel fiasco qu’il y a de quoi perdre des élections et son siège de député !

Le prélèvement à la source bloqué à l’Assemblée

« PARIS (Reuters) – Les députés français ont voté jeudi un amendement remplaçant le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu par une mensualisation obligatoire, contre l’avis du gouvernement.

Cet amendement, déposé par les députés Les Républicains Marie-Christine Dalloz et Marc Le Fur, réécrit l’article 38 du projet de loi de finances pour 2017, qui visait à organiser la mise en place en 2018 du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, dernière réforme d’ampleur du quinquennat à laquelle l’opposition est farouchement opposée.

Il stipule que « l’impôt sur le revenu est recouvré au moyen de prélèvements effectués chaque mois », afin d’éviter d’imposer une « charge supplémentaire » aux entreprises.

Après son adoption à main levée, Marc Le Fur a ironisé sur l' »impréparation politique » de la majorité, évoquant des députés socialistes ayant « déserté » l’hémicycle après être « venus sur ordre pour un vote initial ».

Pas de prélèvement à la source, mais un prélèvement obligatoire… pourquoi pas !

Que l’on rende mensuel le paiement ne me semble pas mauvais en soit… C’est comme cela que je paye mes impôts après avoir été réticent et après avoir eu peur que l’on me prélève trop !! En fait, pour tout dire, c’est plutôt moi qui oubliais de payer plutôt que les administrations qui prélevaient trop.

Cela dit, cela oblige donc à avoir une banque et un compte bancaire… relativement classique désormais pour tout personne travaillant ou disposant de revenus. Dire donc que cela oblige à avoir un compte n’est pas un argument suffisant. Tout le monde a un compte ! Ceux qui n’ont pas de compte n’ont pas de problème d’impôt !!

Mais à ce compte-là autant ne rien faire !!

Cela dit, si nous poussons un poil plus loin, il est évident aussi que rendre obligatoire le paiement par prélèvement peut tout de même poser problème dans des cas particuliers comme les intérimaires, ou ceux qui ont de fortes variations de revenus. De la même façon, cela peut générer chez certains des « incidents de paiements » et donc des frais ainsi que des problèmes avec leur banque.

L’idéal est, dans ces cas-là, toujours de ne rien faire !

Il y a suffisamment de trucs qui marchent mal et dont on pourrait s’occuper sans aller mettre la « grouille » dans les quelques trucs qui marchent parfaitement et les impôts sur le revenu, ça marche parfaitement.

J’en profite donc pour rappeler ce grand principe médical édicté il y a fort longtemps et en latin dans le texte : « primum non nocere » ce qui se traduit par « d’abord ne pas nuire ».

Avant toute décision, il faut se rendre compte qu’il ne faut pas nuire. Bravo donc aux députés de droite pour leur amendement et bravo aux députés de gauche pour leur politique de la chaise vide ! Cette réforme est stupide et ses objectifs plus que très douteux.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

 « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

 

Please complete the required fields.