La Russie envisage de lancer son propre Bitcoin

Bitcoin

À tous les amoureux de la monnaie électronique Bitcoin – contre laquelle je n’ai strictement rien, rappelons-le, mais dont je pense l’avenir assez limité –, voici une preuve et une information qui illustrent mon raisonnement et point de vue (par définition personnel et subjectif).

La Russie veut créer sa propre monnaie électronique basée sur la technologie du Bitcoin, à savoir les « Blockchains ».

Il est assez inéluctable que ce mouvement se poursuive et s’amplifie et il y a très peu de chance que ceux qui exercent le privilège exorbitant de battre monnaie se laissent déposséder de cet immense pouvoir.

Le Bitcoin est bien trop précieux pour le laisser aux mains des peuples sous forme de monnaie libre. La monnaie libre n’est pas prête d’exister dans le monde actuel.

Charles SANNAT

Le projet est discuté au sein du ministère des Finances et de la Banque centrale. La circulation de toutes les autres monnaies cryptographiques serait alors interdite.

Les autorités russes envisagent de créer une monnaie cryptographique nationale, annonce le quotidien russe Kommersant. Selon le projet, celle-ci aura de nombreuses particularités par rapport à ses analogues. Ainsi, l’activité liée aux « bitcoins russes » sera strictement réglementée : leur émission pourrait être assurée par des organisations financières qui devront obtenir une licence. De ce fait, ces organismes assumeront pleinement leurs responsabilités.

En outre, l’échange de roubles ainsi que d’autres monnaies contre la monnaie cryptographique devra s’effectuer sur des plateformes électroniques, indique Kommersant. Dans ce cas de figure, chaque acheteur nécessitera une identification. Cette procédure permettra de minimiser les virements anonymes, qui pourraient être utilisés pour financer le terrorisme.

Dès que la monnaie cryptographique nationale sera mise en circulation, les autorités russes comptent interdire l’utilisation de ses analogues déjà existants, y compris le Bitcoin. La première cause de cette initiative : le manque de clarté lors de l’émission et des transactions impliquant ces monnaies cryptographiques.