Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Je ne veux pas utiliser le mot krach car cela implique quelque chose de dramatique, de grave, de brutal et de rapide.
Ce que nous vivons actuellement et depuis maintenant plusieurs semaines, pour le moment s’apparente plus à un renversement complet de tendance qu’à un Krach boursier violent. Cela n’en restera pas moins ruineux pour les épargnants ayant leur argent en bourse.

Krach or not krach… that is la question !

Retenez donc que les marchés boursiers ont deux façons de baisser. La première rapidement, la deuxième doucement. Vous voilà bien avancé me direz-vous… oui, sauf qu’il nous faut lever la tête du guidon dans lequel nous sommes tous pris et justement savoir prendre un peu de recul.

Pourquoi ?

Simple.

Lorsque les marchés baissent deux jours de suite de 10% et perdent 20% en deux ou trois jours tout le monde pourra s’accorder sur le fait qu’il s’agit bien évidemment d’un krach. Facile.

Là où les choses se compliquent c’est quand vous avez soit le CAC à 6 000 pts -2%, +4%, -0.5%, -0.6, +0.8%, +2%, -3%, +1%, +1%, -0.3%, -0.5%, etc, etc… et là vous en êtes où ?

Vous ne savez plus ? Normal… s’agit-il d’un krach dit « larvé » ou encore d’un renversement de tendance profond et durable ? Comment le savoir, comment en avoir une petite idée ?

En levant la tête mes amis.

La preuve en image, plus efficace que mes longs discours…

Comme vous pourrez le constater sur l’ensemble de ces 4 graphiques qui reprennent 4 des indices mondiaux les plus importants, nous sommes de plus en plus loin des plus hauts dans un contexte de volatilité accrue.
Hier la bourse de Paris prenait 3% qu’elle reperdait aussi sec ou presque le lendemain. Ces allers-retours ne doivent pas vous faire perdre de vue l’essentiel à savoir « la tendance ».

Comme me l’a appris « mon Maître » sur les marchés « trend is your friend » ce qui signifie en bon français que la tendance est votre amie.

Pour le moment la tendance n’est plus haussière. Elle est baissière.

Nous ne devons pas non plus oublier les « fondamentaux » économiques. Cela fait plusieurs années que les marchés ont monté, alimentés par l’argent des banques centrales dans un contexte de croissance assez douteuse quant à sa réalité. Bref, le moment d’entamer un cycle baissier est certainement venu.

Cela peut se faire par un krach, ou pas… et le ou pas ne doit pas être négligé, si l’histoire se répète ce n’est jamais tout à fait de la même façon.

Mon point de vue est que nous sommes entrés dans une phase baissière et qu’elle sera durable alors que l’on parle aussi d’une augmentation des taux d’intérêt même si je n’y crois pas trop et que je pense que ce cycle de resserrement monétaire sera plus symbolique que réel.

Mais les marchés baissent… la preuve!

cac40 28092015Le CAC 40

 

Le DJ 28092015Dow Jones

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nikkei 28092015Le Nikkei

Dax 28092015Le DAX

 

Alors, en attendant, préparez-vous, il est déjà trop tard !

 

Charles SANNAT
Insolentiae signifie impertinence en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Abonnez-vous également à ma lettre d’informations, c’est gratuit, donc ce n’est pas cher, vous pouvez aussi abonner vos amis, votre famille, ou pas… !!! C’est juste en dessous, le gros machin rouge qui ressemble à une flèche!!

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com »

 

 

 

Pin It on Pinterest