Cela montre bien le poids énorme que prend la Chine dans l’économie mondiale et la volonté protectionniste de l’Amérique certes menée par Trump mais qui représente la frange “souverainiste” de l’élite US.

L’idée sous-jacente est de faire dérailler la mondialisation, pour faire dérailler la Chine. En faisant dérailler la Chine, les États-Unis espèrent maintenir leur leadership en redéfinissant les règles du jeu… certes pendant la partie.

Mais les Américains ont toujours fonctionné ainsi. Il n’y a rien de surprenant à cela.

Charles SANNAT

BERLIN, 24 février (Xinhua) — La Chine a dépassé les États-Unis et est devenue l’année dernière le partenaire commercial le plus important de l’Allemagne, selon les données publiées vendredi par l’Office fédéral de la statistique (Destatis).

Les données ont montré que la valeur des biens échangés en 2016 entre la Chine et l’Allemagne a atteint 170 milliards d’euros (soit environ 180,3 milliards de dollars américains).

La France a été le deuxième partenaire commercial de l’Allemagne, avec un volume d’échanges dont la valeur a atteint 167 milliards d’euros en 2016. Les États-Unis ont été relégués à la troisième place, le volume de leurs échanges avec l’Allemagne ayant atteint une valeur de 165 milliards d’euros.

Cependant, les États-Unis sont restés la première destination des exportations allemandes : la valeur des produits ”fabriqués en Allemagne” à avoir traversé l’Atlantique a atteint 107 milliards d’euros.

Les États-Unis n’ont réussi à être le premier partenaire commercial de l’Allemagne qu’en 2015. Auparavant, la France était restée le premier partenaire commercial de l’Allemagne depuis 1975.

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest