La Chine appelle l’Allemagne à offrir un environnement équitable pour les investissements

BEIJING, 28 octobre (Xinhua) — La Chine a répondu à la décision du gouvernement allemand de réexaminer l’acquisition par des acheteurs chinois de l’unité Ledvance du fabriquant d’éclairage Osram.

« Le gouvernement chinois encourage depuis toujours ses entreprises à investir à l’étranger, conformément aux règles du marché, aux règlements internationaux et aux lois locales. Nous espérons que nous serons traités de manière équitable », a déclaré Lu Kang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse.

Selon des informations publiées précédemment par WirtschaftsWoche, Osram a convenu de vendre ses activités d’éclairage général, sous la marque Ledvance, à un consortium d’acheteurs chinois, y compris la société d’éclairage MLS, pour un prix de plus de 400 millions d’euros.

Berlin a initialement refusé de permettre la concrétisation de cet accord et examinera de nouveau ce dossier.

Cette semaine, Berlin a retiré l’autorisation de rachat du fabricant de semiconducteurs Aixtron par une société chinoise, après que les États-Unis ont évoqué des préoccupations en matière de sécurité, selon des informations publiées par les médias allemands.

Si l’évaluation d’investissements normaux est perturbée par des tierces parties recherchant leurs propres intérêts, cela ira à l’encontre de la coopération sino-allemande en matière de commerce et d’investissement.

« L’intervention du gouvernement allemand aura un effet négatif sur l’image économique du pays, ainsi que sur son environnement d’investissement », a souligné M. Lu.