Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Montée des tensions en Espagne et donc en Europe, montée des inquiétudes.

Comme je vous l’ai toujours dit, l’euro est bien plus fragile que le dollar, parce que le dollar est la monnaie d’un pays qui a déjà fait son unité, alors que l’euro est la monnaie d’une Europe bien en peine pour passer à l’étape supérieure de sa construction à savoir… l’Europe unie et fédérale, ne formant plus qu’un État.

Nous voyons bien cet état de fait avec le problème catalan particulièrement prégnant aujourd’hui.

Madrid a convoqué un conseil spécial des ministres qui devrait déclarer samedi (les marchés seront fermés) la mise sous tutelle de la Catalogne en application de l’article n°155 de la constitution espagnole qui permet au gouvernement central de suspendre tout ou partie de l’autonomie d’une région si celle-ci viole ses obligations légales, ce qui est manifestement le cas d’une région déclarant son indépendance.

La Vanguardia, qui est un grand quotidien ibérique, écrivait d’ailleurs toute son inquiétude pour une région ayant une langue et une culture propre, fière de son autonomie ; pour le quotidien, une telle mesure pourrait déclencher un « affrontement civil ».

À ce jeu-là, comme à chaque fois, ce sont les plus motivés qui l’emportent, et les modérés sont rarement entendus, alors qu’évidemment, ils sont très nombreux à ne pas vouloir, à défaut d’une véritable guerre civile, des affrontements violents au sein même de la nation espagnole.

Se réveiller lundi prochain, le 23 octobre, avec un nouveau pays en Europe !

Voilà ce qu’il risque de se passer, et la boîte de Pandore sera ouverte.
L’Europe, qui sape et affaiblit les États-nations pour mieux se construire, en rêve évidemment, même si elle ne le dira pas trop fort.
L’Europe n’a d’ailleurs pas forcément besoin de nouveaux pays mais d’États très affaiblis, ce qui n’est pas tout à fait la même chose, d’où cette volonté de créer des régions très autonomes et de réduire les États nationaux.

La boîte de Pandore sera ouverte, et les Italiens du Nord ne voudront plus de l’Italie du Sud, les Allemands de l’Ouest risquent de ne plus vouloir de ceux de l’Est qui continuent à coûter fort cher, et puis les Écossais voudront se séparer du reste de la couronne.

Et puis l’Italie menace toujours de faire faillite, au moment où l’Espagne est fragilisée, sans oublier le risque d’augmentation des taux des banques centrales, ou encore les problèmes qui pourraient se poser sur l’euro à très court terme.

Bref, la situation est assez complexe pour nous faire à tous une « piqûre de rappel » !

On ne se couvre pas le lundi d’un problème survenu le samedi, on se couvre avant, c’est-à-dire au plus tard le vendredi !

On souscrit son assurance contre le feu, avant l’incendie, et pas après. C’est exactement pour cette raison que les cours de l’or en soi m’indiffèrent totalement.

Et c’est cette nécessité que vient nous rappeler cette histoire de salade ibérique. Nous dansons sur de multiples volcans et le calme apparent, ou la maîtrise de la situation et de la communication que peuvent avoir les autorités et qui est réelle, ne doit pas vous faire oublier les véritables risques.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

 « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Photo credit: cristina cifuentes via Visual hunt / CC BY

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest