Voici l’essentiel ci-dessous d’une dépêche de l’Agence de presse Reuters qui nous apprend qu’en cas de victoire du non aux élections italiennes, la BCE fera ce qui est nécessaire pour éviter le krach obligataire et sauver la zone euro de l’anéantissement.

Je reste toujours ébahi du nombre de fois où la zone euro doit être sauvée chaque année sans que cela n’émeuve le pékin moyen qui continue de croire que tout va très bien.

Charles SANNAT

“La Banque centrale européenne (BCE) est prête à augmenter temporairement ses achats de dette souveraine italienne si le résultat du référendum constitutionnel de dimanche provoque une flambée des rendements obligataires, ont déclaré des sources de banques centrales à Reuters.

Le référendum de dimanche sur le projet de réforme constitutionnelle porté par le gouvernement italien pourrait, si
le “non” l’emportait, entraîner la démission du président du Conseil Matteo Renzi.

Les rendements obligataires italiens grimpent déjà depuis un moment et le mouvement pourrait s’amplifier en cas de victoire du “non”.
La BCE pourrait alors utiliser son programme de rachats d’actifs de 80 milliards d’euros par mois pour acheter des
obligations italiennes afin de soutenir leurs cours, ont déclaré les sources, qui ont requis l’anonymat.”

Source ici

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest