Le célèbre Prix Nobel américain d’économie dénonce les défauts de conception de la monnaie unique. Et pointe la responsabilité allemande dans cet échec… et encore une fois, ce n’est même plus moi qui le dis. D’ici quelques mois et à ce rythme, tout le monde voudra en finir avec l’euro, une idée qui s’impose de plus en plus dans le débat et qui va s’inviter d’une manière redoutable dans la présidentielle de 2017, créant un boulevard pour les forces souverainistes.

Charles SANNAT

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest