Encore une fois il s’agit là d’une information très importante. Les Américains ont toujours souhaité conserver leurs réserves de pétrole pour leur propre usage en cas de problème, de guerre ou de pénurie.

Il semble que désormais, ils exploitent dans les grandes largeurs leurs propres ressources et souhaitent les valoriser en les exportant ce qui leur était interdit puisqu’ils avaient eux-mêmes mis en place un embargo sur leur propre production.

Cela en dit très long sur la volonté américaine en particulier d’approvisionner l’Europe car a priori les Etats-Unis ne devraient pas vendre de pétrole à l’Arabie Saoudite et n’ont pas une envie farouche de commercer avec la Russie. Il ne reste donc que l’Europe. La stratégie de l’Oncle Sam est de rendre l’Europe dépendante de son pétrole ce qui ne va pas arranger nos petites affaires ou notre “soumission” aux intérêts de Washington.

C’est pour l’Europe un piège redoutable qui risque de se refermer sur nous à un moment où pour la France, notre industrie nucléaire arrive à bout de souffle.

Charles SANNAT

Les leaders du Congrès américains se sont mis d’accord pour lever l’interdiction en vigueur depuis une quarantaine d’années d’exporter du pétrole. Selon le républicain Joe Barton, l’adoption de cette loi permettra aux Etats-Unis de prendre la barre de la politique énergétique mondiale en écartant l’Arabie saoudite, l’Iran et la Russie.

Les dirigeants du Congrès ont rendu public le projet de budget fédéral américain pour 2016, rappelle l’agence Bloomberg. Le projet prévoit, en outre, une levée de l’embargo de 40 ans d’exporter le pétrole américain.

Les républicains ont longtemps plaidé en faveur de la lever de cette interdiction tandis que les démocrates insistaient sur son maintien. A présent, selon le président de la chambre des représentants Paul Ryan, les leaders des deux parties ont réussi à trouver un compromis sur cette question.

“Nous avons les meilleures technologies, le meilleur pétrole, et un jour nous substituerons le pétrole russe, saoudien et iranien. Grâce à cette loi, les Etats-Unis prendront la barre de la politique énergétique mondiale. C’est une grosse victoire”, a indiqué le républicain Joe Barton.

Le démocrate Jeffrey Merkley n’est pas d’accord avec son homologue républicain. Il a qualifié la levée de l’embargo de grande faute.

“C’est une aubaine pour les compagnies pétrolières au détriment des travailleurs américains et de notre planète”, a fait remarquer l’homme politique.

L’interdiction portant sur les exportations de pétrole américain a été instaurée en 1973: les États arabes avaient décrété un embargo sur les fournitures pétrolières à l’Occident. Ainsi, les pays arabes avaient protesté contre le soutien des Etats-Unis à Israël dans son conflit avec l’Egypte et la Syrie.

Les experts du secteur pétrolier prédisaient une baisse ultérieure du cours du pétrole dans l’éventualité que les Etats-Unis fassent leur apparition sur le marché, et leurs prévisions semblent se confirmer, considérant qu’aujourd’hui le cours du pétrole tend encore à baisser. Les cours du pétrole Brent sur la Bourse de Londres ont baissé de 0,4% atteignant 38,31 dollars le baril. Le même indice à la bourse électronique de New York a diminué de 0,75% à 37,07 dollars.

Lire la suite

Pin It on Pinterest