Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Immobilier & Pandémie !

Voici un sacré sujet et de sacrées conséquences potentiellement explosives sur le patrimoine des Français.

L’épidémie sera-t-elle courte ou longue ?

Cela fait maintenant un an que je chronique cette actualité brulante et que j’attire votre attention sur la dynamique longue de la chose notamment avec de multiples confinements et des confinements en yo-yo. Vous pouvez regarder toutes mes autres vidéos consacrées à ce sujet.

Dans cette vidéo je tente de vous démontrer que nous allons en avoir encore pour longtemps, très longtemps, et que cette épidémie va tout changer sur le marché de l’immobilier. Absolument tout.

Si l’épidémie est courte et que tout revient à la normale et à notre vie d’avant dès les mois d’été 2021 alors, il n’y aurait pas de raisons fondamentales pour que le marché immobilier soit destabilisé de manière profonde.

Le point clef est bien la durée de la crise sanitaire.

Essayer de comprendre la dynamique est donc très important.

Si c’est court nous reviendrons globalement aux équilibres d’avant-crise avec une évolution lente vers plus de télétravail.

Si c’est long, alors, le marché immobilier ne sera plus jamais le même.

Les prix vont-ils baisser ?

Sans doute pas du tout !

A court terme ils peuvent corriger un peu sur fonds d’attentisme, mais dans le fond, il n’y a pas de raison que cela baisse durablement.

Pourquoi ?

Parce que si la crise sanitaire dure, les injections de liquidités devront durer, nous serons « obligés » de mettre en place un revenu universel et de verser des aides massives.

Il faudra monétiser et imprimer.

Evidemment cela sera terriblement inflationniste.

Conclusion, les prix de l’immobilier monteront car les gens préfèreront acheter même un appartement très cher que détenir du cash en banque qui se déprécie. Voilà pour la logique générale.

Dans les faits, les prix monteront plus vite dans les zones semi-rurales et dans les petites villes à la qualité de vie préservée, et monteront nettement moins vite dans les grandes villes.

Il y aura également une distinction très forte entre immobilier neuf et récent adapté à la transition énergétique et l’immobilier ancien et très vieillot et peu adaptable aux nouvelles exigences.

Voici la vidéo où je partage ces éléments de réflexion.

La pandémie longue n’est pas une certitude, c’est une hypothèse de travail incontournable.

Restez à l’écoute.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Please complete the required fields.