Parfois, l’actualité est cocasse, et les emmerdes volent en escadrille comme le disait très justement Jacques Chirac.

Quand tout part à vau-l’eau, c’est dur de rattraper la situation.

Même le nom du bateau de l’armée parti ravitailler Saint-Martin est prédestiné à la catastrophe puisqu’après l’ouragan, c’est la frégate “Ventôse” qui a été envoyée au chevet des Saint-Martinois.

Il ne manquerait plus que Macron arrive à bord de “Pluviose”, lui le Jupitérien, quoiqu’il semble ces derniers temps se prendre plutôt pour Poséidon…

Eh bien non, le deuxième navire, lui, c’est “Germinal” comme nous l’apprend cet article du Marin.fr.

“La Marine nationale se mobilise pour porter assistance aux populations des îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy après le passage du cyclone Irma. Les deux frégates de surveillance basées aux Antilles vont leur acheminer du fret humanitaire.
La frégate de surveillance Ventôse a déjà appareillé de la base navale de Fort-de-France, à la Martinique, mercredi soir vers 22 h (jeudi 4 h, heure de Paris) pour Saint-Martin avec à son bord du fret (matériel, vivres, secours), indique le service de communication de la Marine nationale (Sirpa Marine). Elle embarque un hélicoptère Panther.
La deuxième frégate de surveillance, le Germinal, qui était en mer, devait accoster ce jeudi à 13 h (heure de Paris) à Fort-de-France pour charger matériel et personnel. Son heure d’appareillage n’était pas encore connue. Le Germinal embarquera un hélicoptère Alouette III pour cette mission.”

“Germinal” c’est sans doute pour faire bosser les fainéants du Président.

Charles SANNAT

Source Le Marin ici

Pin It on Pinterest