Comme vous le savez, la gôche c’est gentil. La drôate c’est méchant, très méchant.
Fillon est un ogre social.
El Khomri, elle, elle est gentille… et sa loi, elle est encore plus gentille.
Même Martinez il aime bien El Khomri…
Bon, tout ça pour dire que pendant que les bons gôchos-bobos veulent rejouer le clivage classique gentils/méchants, ils oublient quand même un peu vite qu’une grosse partie de la gauche était dans la rue et vent debout contre la loi El Khomri que même un Fillon n’a jamais proposé !!
En gros, les licenciements seront plus faciles. Dans l’absolu, je ne suis pas contre pour une simple et bonne raison : ne pas licencier va sauver les emplois quelques mois de plus avant de tous les supprimer quand l’entreprise en question fera faillite. L’emploi va et vient, les gens doivent intégrer la flexibilité et on ne les aide pas du tout à cela en leur faisant croire que l’on peut encore s’arc-bouter sur un travail à vie.
Dans le monde actuel, c’est tout simplement devenu impossible. Il faut donc aider les hommes et les femmes à travailler leur employabilité tout au long de leur vie professionnelle et remettre la formation au centre des préoccupations.
Charles SANNAT
Bref, du coup, depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d’un licenciement économique : la réorganisation de l’entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et la cessation d’activité.

Des règles qui diffèrent selon la taille des entreprises

“Les difficultés liées à une baisse “significative des commandes ou du chiffre d’affaires” par rapport à la même période de l’année précédente sont précisées et différenciées selon la taille des entreprises. Celles de moins de moins de 11 salariés pourront procéder au licenciement économique si elles connaissent au moins un trimestre de baisse “significative des commandes ou du chiffre d’affaires”. Pour les moins de 50 salariés, ce sera deux trimestres. Pour celles de 50 à 299, trois trimestres et enfin quatre trimestres pour celles de 300 salariés et plus.”

Source ici

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest