Encore une fois, Trump a été dépeint comme un horrible monstre, un ogre mangeur d’enfant et totalement fou… Il y a des chances non négligeables pour que Trump se révèle un aussi bon et inattendu président des États-Unis d’Amérique que le fut Ronald Reagan, un acteur de série B d’Hollywood qui allait s’asseoir dans le fauteuil du bureau ovale de la Maison Blanche.

Alors oui, le programme de Trump peut effectivement fonctionner, et oui les USA doivent recentrer leurs priorités économiques et même pour eux, les marges de manœuvre économiques sont bien réelles… surtout si l’on se penche sur les économies possibles sur le secteur militaro-industriel.

La politique de Trump ne manquera pas d’avoir des conséquences considérables sur la politique européenne… et les europathes peuvent commencer à compter leurs jours !

Charles SANNAT

Perplexe face à la victoire de Donald Trump, l’Europe ne cesse de se moquer de lui…

Mais surprise ! Il semble que Trump pourrait bien être utile à l’Europe.

L’Organisation pour la coopération et le développement économique a ainsi exprimé son appui au programme économique de Donald Trump et a appelé l’Europe à suivre son exemple.

L’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) exhorte l’Europe à prendre des mesures fiscales pour que son économie puisse échapper au « piège de la croissance molle » et cite à cet égard l’exemple du programme d’investissement de Donald Trump.

L’OCDE a exprimé son appui au programme économique de Donald Trump, qui fait part de son plan d’investissement dans les infrastructures du pays.

Ainsi, d’après plusieurs analystes au sein de l’organisation, les investissements massifs dans les infrastructures, soutenus par une fiscalité avantageuse, ne peuvent que favoriser l’activité économique et donc, la croissance.

« L’investissement massif [des États-Unis] dans les travaux d’infrastructures permettra de lutter contre les inégalités et de contrecarrer la diminution constante du taux d’activité des hommes comme des femmes d’âge intermédiaire », a déclaré Catherine Mann, chef économiste, dans le dernier rapport mensuel de l’OCDE sur les perspectives économiques mondiales, cité par Ecomag. L’OCDE s’attend à une croissance globale de 2,9 % cette année, d’1,5 % pour les États-Unis et de 2 % pour le Royaume-Uni.

Source ici

Pin It on Pinterest