Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous, la dédollarisation de l’économie mondiale est une réalité et à la fois un processus évolutif et complexe.

Dans le cas de la Turquie, la livre turque, pour de nombreuses raisons autant économiques que politiques ou diplomatiques, est attaquée. Il est logique que le pouvoir turc cherche donc à soutenir le cours de sa monnaie.

Néanmoins, les cours forcés, pour une monnaie, cela n’a jamais marché, même sous Staline et même avec les goulags et le KGB ! Il y aura toujours un marché noir, surtout si vous êtes un pays relativement ouvert avec la présence de touristes ce qui est le cas de la Turquie.

Il s’agit donc là d’une véritable diplomatie monétaire que tente la Turquie d’Erdogan, et l’on voit bien que la Turquie, membre de l’Otan et verrou stratégique sur le chemin du golfe persique, est en train, tranquillement, de basculer vers la Russie…

Charles SANNAT

Le dirigeant turc a proposé à la Russie, à la Chine et à l’Iran d’utiliser les monnaies nationales dans les échanges réciproques, et a également invité les Turcs à se débarrasser des billets américains. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a proposé à son homologue russe Vladimir Poutine d’utiliser le rouble et la livre turque à la place du dollar dans les échanges commerciaux entre les deux pays, a annoncé samedi le journal Hürriyet Daily News.

« J’ai proposé au président russe Vladimir Poutine de passer aux échanges en monnaies nationales : “Je paierai en roubles pour les produits achetés chez vous et vous paierez en livres turques pour tout ce que vous achetez chez moi” », a déclaré M. Erdogan inaugurant un centre commercial à Istanbul.

Selon lui, Ankara avait déjà proposé de passer aux échanges en monnaies nationales à la Chine et à l’Iran qui avaient accepté cette proposition.

« Nous avons donné des consignes appropriées à nos banques centrales et nous œuvrerons pour placer nos relations économiques sur cette voie », a-t-il noté. Le président a également appelé ses concitoyens à épargner leur argent en livres turques en lieu et place des dollars.

« Pourquoi devons-nous transformer nos épargnes en moyen de pression ? Ceux qui cachent de l’argent étranger sous leur matelas doivent l’échanger contre des livres ou de l’or (…). Soutenons nos valeurs nationales.

Cela sera une réponse à ceux qui cherchent à exercer des pressions sur la Turquie.

Ne vous inquiétez pas, vous ne subirez pas de pertes », a déclaré le président.

Il a également appelé les hommes d’affaires turcs à effectuer leurs paiements en livres pour renforcer la monnaie nationale face au dollar américain.

La livre turque a perdu 17 % par rapport au dollar américain depuis le début de 2016.

Le gouvernement turc a déclaré qu’il œuvrerait pour encourager les transactions des établissements publics en livres.

Dédollarisation du commerce mondial

Source ici

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest