« Enfumage toujours : le chômage ne baisse pas de 60 000 mais de 8 000 et non ce n’est pas une bonne nouvelle » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Ha… c’est beau les campagnes présidentielles ! Tout d’abord, c’est le moment où l’on signe tout plein de contrats d’armement. Je ne vous parlerai pas du fait que certaines mauvaises langues disent que les contrats d’armement servent à palper des « rétrocommissions » pour financer lesdites campagnes… que dans deux ou trois ans nous aurons des enquêtes et encore des « affaires » plus ou moins dégueulasses, avec secret défense et tout le tintouin. Non, je ne vous en parlerai pas.

M’enfin, de vous à moi, c’est beau les campagnes présidentielles parce qu’il n’y a que des bonnes nouvelles pour remonter le moral des gueux que nous sommes et dont les grands mamamouchis ont besoin quelques mois par an pour avoir l’onction du suffrage universel.

Alors comme François, le benêt béat de l’Élysée pour qui la France va mieux, veut se représenter, figurez-vous que, choses promises, choses dues… le chômage baisse ! Et pas qu’un peu mes aïeux ! Non, c’est une baisse historique de 60 000 chômeurs en moins. François président, François président (répétez tous en cœur avec moi), François président…

Hé ho… La gauche !!

Comme c’est beau une campagne présidentielle avec les copains qui viennent faire la courte échelle et défendre le « bilan » forrrmidableueu du chef.

Beau toujours une campagne avec des pluies de contrats du siècle.

Beau encore avec un traité de libre-échange TAFTA qui sera reporté à après l’élection présidentielle française (les Français n’en veulent pas) mais signé juste avant la prochaine élection allemande (les Allemands le veulent ce traité).

Mais le mieux, y’a pas à dire, c’est cette baisse bidon du chômage. Oui c’est bidon, parce que le chômage ne baisse pas de 60 000 personnes. Il baisse en réalité de 8 000, ce qui est déjà pas mal mais ce n’est pas pareil.
En gros, les chômeurs qui disparaissent de la catégorie A partent dans les autres, celles de temps partiels très partiels et ne sont plus comptabilisés en A.

Pourtant, c’est une évidence : nous arrivons au mois de mai et il va y avoir les fêtes des mères et des pères mais aussi les vacances qui se profilent. Il y a aussi, ne l’oublions pas, un événement majeur qui porte le nom d’Euro de football, et il va en falloir des intérimaires dans les hôtels, les aéroports, les stades, les métros, les bus, les taxis, les Uber et toute l’infrastructure massive qui se met actuellement en place. Enfin, il y a bientôt l’été et tous les jobs saisonniers.

Bref, 8 000 c’est bien, mais compte tenu de notre situation et de l’Euro de foot, c’est peu, très peu. Tout le monde se garde bien de vous dire qu’on a recruté 50 000 stadiers et 40 000 vigiles pour l’occasion, sans parler de tout le reste (les chiffes que j’annonce sont faux, c’est un exemple) mais ce sont des milliers de postes évidemment de quelques heures à quelques mois. C’est très bien, c’est mieux que rien, mais ce n’est évidemment pas l’inversion de la courbe.
Le chômage va se tenir peu ou prou jusqu’à la rentrée… et là, le miracle risque de bien vite disparaître. Le roi Hollande sera nu.

Il ne peut pas y avoir de baisse du chômage sans croissance économique !

Et il ne peut pas y avoir de croissance économique en France sans croissance dans le monde, dans une Europe en pleine déflation, avec un ralentissement du commerce mondial.

Bref, la situation est mauvaise partout où l’on regarde. Il y a peu de chance que nous soyons une exception.

Le diagnostic est sans appel : fausse baisse, conjoncturelle qui plus est, et qui devrait être plus importante compte tenu du contexte.

Bref, c’est la merde encore et encore.

En attendant, mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL, « patrimoine, emploi, localisation ». L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source ici