4,7% de baisse de profits des industries en Chine ce qui constitue une première en 10 ans et ce n’est évidemment pas une bonne nouvelle.

C’est au contraire une nouvelle preuve du ralentissement économique majeur auquel l’économie mondiale est soumise. C’est aussi la matérialisation de forces déflationnistes de plus en plus fortes.

Au bout de la déflation se trouve l’insolvabilité généralisée.

Charles SANNAT

BEIJING, 27 janvier (Xinhua) — Les bénéfices enregistrés par les grandes sociétés industrielles chinoises en 2015 ont diminué pour la première en plus de dix ans, a annoncé mercredi le Bureau d’Etat des statistique (BES), attisant les inquiétudes concernant la deuxième économie mondiale.

Les profits des sociétés industrielles ayant des revenus annuels supérieurs à 20 millions de yuans (environ 3,1 millions de dollars) ont atteint 816,7 milliards de yuans en décembre dernier, en baisse de 4,7% par rapport à décembre 2014. Cette baisse s’est accélérée par rapport à celle de 1,4% rapportée en novembre, selon le BES.

Sur l’ensemble de 2015, les profits de ces sociétés ont baissé de 2,3% par rapport à 2014 pour atteindre 6.400 milliards yuans, explique le BES.

He Ping, un responsable du département de l’industrie du BES, attribue cette baisse annuelle à la faible demande en Chine et à l’étranger, à la chute des prix des produits industriels et à la hausse des coûts de production.

Les revenus des activités principales de ces sociétés ont augmenté de 0,8% en 2015, contre 7% en 2014.

Ce sont les secteurs de l’exploitation minière et des matières premières, comme le pétrole et le gaz naturel, qui ont connu la baisse la plus inquiétante. Les profits des mines de charbon ont chuté de 65% sur un an, tandis que ceux des entreprises d’exploitation du pétrole et du gaz ont chuté de 74,5%.

Malgré la morosité de la situation générale, la restructuration industrielle présente des signes favorables, a-t-il noté. Le secteur des hautes technologies, les entreprises de fabrication d’équipements et les producteurs de biens de consommation ont vu leurs profits augmenter respectivement de 8,9%, 4% et 7%.

Face aux pressions à la baisse persistantes, les décideurs politiques chinois s’efforcent d’assurer une croissance à court terme tout en réorientant une économie basée sur les exportations et les crédits vers un modèle axé sur une plus forte consommation, l’innovation et le secteur des services.

La croissance du PIB a baissé à 6,9% en 2015, son niveau le plus bas en 25 ans.

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest