Selon le journal les Echos, le gouvernement, qui nous avait promis une pause fiscale pour toujours, réfléchirait à intégrer systématiquement les honoraires des agences immobilières dans l’assiette de calcul des droits de mutation… ce qui revient à augmenter les impôts!!!

Explications:

Alors que nos gentils mamamouchis n’ont pas encore signé tous les décrets d’application de la loi Alur qui est, en soi, un vaste bazar, nos psychopathes de la fiscalité sont déjà à l’oeuvre (sans doute dans le cadre du choc de simplification) pour travailler n’est-ce pas sur le projet de loi suivant (c’est pareil dans l’éducation nationale où tous les deux mois on réforme la réforme de la réforme dans le monde d’Ubu roi).

“L’un des axes de réflexion concernerait les tarifs des agences immobilières. La loi Alur a déjà encadré les honoraires de location. Cette fois il s’agirait de s’intéresser à l’ensemble des honoraires et plus particulièrement à ceux qui sont appliqués sur les transactions. Bref, pour redonner du pouvoir d’achat immobilier aux acquéreurs, l’idée serait de « rogner sur les marges des commerçants », déplore Jean-François Buet”….

Alors évidemment lorsque l’on expliquera au petit peuple que les commissions d’agences (ha les escrocs) doivent être limitées, tout le monde applaudira des deux mains! Tant pis pour la rémunération des gens, des négociateurs immobiliers et pour ce secteur qui, quoi que l’on en dise, remplit quelques centaines de milliers de gamelles de familles entières.

Les con-sommateurs applaudiront alors qu’au même moment, le même Etat reprendra d’un côté ce qu’il donne de l’autre avec tout simplement une hausse des droits d’acquisition. Le gouvernement penserait “aussi à intégrer systématiquement ces honoraires d’agences dans l’assiette de calcul des droits de mutation, couramment et abusivement appelés « frais de notaires ».

Je ne suis ni pour ni contre les agents immobiliers. Aujourd’hui dans notre pays nous avons la possibilité aussi bien de passer par une agence que de vendre seul de particulier à particulier.

Le problème c’est que l’Etat est en train de perdre toute raison. Rien ne doit lui échapper. Certains veulent imposer la vente faite via une annonce sur le bon coin en arguant de la concurrence déloyale pour les agences privées d’un gain et pour l’Etat privé de taxes comme la TVA!!! D’autres veulent intégrer les commissions dans le calcul des droits de mutation…

L’idée est toujours la même. Il n’y a là dedans aucune réflexion économique. Il n’y a que la volonté de taxer, taxer, et taxer encore. C’est tout bonnement hallucinant de bétises.

Primum non nocere. D’abord ne pas nuire.

On recommence les mêmes âneries parfaitement prévisibles qu’avec la loi Alur. L’emploi s’effondrera dans ce secteur employant plus de 200 000 personnes. Comme personne ne veut plus penser, on attendra les 100 000 premiers chômeurs pour faire marche arrière. On a fait là encore la même bétise avec les emplois à domicile. On a réduit les déductions fiscales… on a réduit l’emploi. L’Etat a vu l’emploi se réduire… il remet les déductions fiscales…

Si vous ne savez pas… demandez-moi!!

Charles SANNAT

Source ici

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest