D’après cette dépêche de l’AFP relayée par le site Romandie.com, “la chancelière allemande Angela Merkel et les sociaux-démocrates ont fait état jeudi de gros obstacles à franchir pour espérer former un gouvernement en Allemagne, lors de négociations de la dernière chance où la chancelière conservatrice joue sa survie politique”.

Ce sera une dure journée, a averti Angela Merkel en arrivant à la dernière séance de discussions prévue à Berlin, dont l’issue n’est pas attendue avant tard dans la nuit”…

Vous lirez peut-être ces lignes demain matin avec un nouveau gouvernement en Allemagne… ou pas !!

Il est à noter que la popularité d’Angela Merkel, “au pouvoir depuis douze ans, est en repli. Et une majorité d’Allemands (56 %) pensent que Mme Merkel quittera ses fonctions avant la fin de son éventuelle prochaine mandature, selon un sondage publié jeudi par le quotidien Handelsblatt“.

Le sujet des migrants au cœur des désaccords. 

Sur le fond, les divergences en vue d’un accord restent importantes. Les conservateurs, en particulier la CSU déjà en campagne pour des élections régionales cet automne, exigent un durcissement de la politique migratoire et une réduction limitée des impôts pour tous.

Le SPD plaide, lui, en faveur d’un assouplissement du regroupement familial pour les réfugiés, d’investissements dans l’éducation et les infrastructures et d’un soutien pour les classes moyennes et défavorisées…

Bref, réponse dans la nuit avant la consultation de la base du SPD qui pourrait voter contre l’avis de leurs mamamouchis d’en haut. En attendant, l’Europe reste paralysée par la crise politique allemande, le gouvernement actuel se contentant d’expédier les affaires courantes.

AFP via Romandie ici

 

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest