C’est le magazine Challenges qui relaie une dépêche de l’AFP nous apprenant que le Groupe Siemens se prépare à supprimer des milliers de postes (4 000).

Le patron de Siemens Joe Kaeser vient d’annoncer des “coupes douloureuses”.

“Nous devons nous attaquer aux difficultés structurelles de certaines activités”, a-t-il glissé sans précisions, préférant détailler l’année “record” de Siemens : un bénéfice net de 6,2 milliards pour son exercice décalé 2016-17, en hausse de 11 % sur un an, et 83 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Alors évidemment, pour le moment, les résultats sont très bons et Siemens gagne des milliards. Pourtant, et je vous laisse lire l’article de cette édition consacré à la puissance de calcul détenue par la Chine qui est désormais le leader mondial avec le nombre le plus important de supercalculateurs détenus !

La Chine vient, sous yeux, de terminer sa montée en gamme, et les géants industrieux allemands vont commencer à trouver la mondialisation nettement moins à leur goût dans les années qui viennent, ce qui va évidemment influencer directement la politique d’hyper-ouverture de l’Union européenne essentiellement due au fait que l’économie allemande a jusqu’à présent profité à plein de la mondialisation.

Désormais, ils risquent de pleurer. Vu qu’ils nous laissent couiner depuis des années, nous ne les plaindrons pas.

Charles SANNAT

Source Challenges ici

Please complete the required fields.



Pin It on Pinterest